Communiqué de la CIL:

Le dernier trimestre de l’année 2017  a été marqué par une grande campagne d’information et de sensibilisation initiée et conduite par la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) à Manga dans la région du Centre Sud, à Léo dans la région du Centre-Ouest et à Banfora dans la région des Cascades au profit des élèves des lycées et collèges et des cadres de l’administration publique.

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) notamment l’internet et la téléphonie mobile ont connu ces dernières années, un progrès fulgurant avec d’énormes facilités et de possibilités en matière d’échanges et de communication. Malheureusement, le développement de ces technologies a pour corollaire une utilisation inappropriée de ces outils qui porte souvent atteinte à la vie privée des utilisateurs, particulièrement chez les plus jeunes, les élèves et les étudiants.

Au niveau de l’administration publique, la situation mérite également attention. Si le recours aux TIC présente des avantages certains en ce qui concerne le suivi du traitement des dossiers, l’amélioration de la gestion des carrières, etc., il n’en demeure pas moins que de nombreux inconvénients comme les risques liés à la protection de la vie privée, au traitement des données des citoyens, des agents et de l’administration, sont à regretter.

 

La CIL a dépêché une mission conduite par sa présidente, Mme Marguerite Ouédraogo Bonané, à Manga du 25 au 26 octobre 2017, pour mener une campagne de sensibilisation de proximité auprès des utilisateurs de ces technologies. Une seconde mission a été conduite dans la même optique à Léo dans la région du centre-Ouest par le vice-président, M. Bienvenu Ambroise Bationo, Député à l’Assemblée nationale. Enfin, la dernière mission qui s’est rendue à Banfora dans la région des Cascades a été conduite par le Commissaire Mamadi Aouba, Colonel Major à la retraite, du 29 au 30 novembre 2017.

En prélude à toutes ces séances de sensibilisation, des émissions et jeux radiophoniques ont été organisés sur les ondes des radios locales pour intensifier la sensibilisation sur la protection des données à caractère personnel et la vie privée.

A toutes ces étapes, l’on a noté l’engouement des élèves qui n’ont pas voulu se faire conter l’événement.  Ainsi, on a dénombré plus de 600 participants à Manga, plus de 400 à Léo et autant à Banfora.

 

Élèves et cadres de l’administration à l’école de la CIL du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.