Mot du Président

L’AFAPDP a été créée à Montréal en septembre 2007, en marge de la 29e Conférence internationale des commissaires à la protection des données et à la vie privée. Elle réunit à ce jour les autorités indépendantes de protection des données personnelles de 18 Etats et gouvernements qui partagent une langue, une tradition juridique et des valeurs communes.

Avec une soixantaine de lois pour une cinquantaine d’autorités compétentes en la matière, l’espace francophone regroupe près de la moitié des lois relatives à la protection des données et de la vie privée dans le monde. Si nous ne pouvons que nous féliciter que les pays francophones se soient ainsi emparés du sujet, nous mesurons encore davantage le chemin restant à parcourir pour garantir à tous les individus la protection de leurs libertés, de leur vie privée et de leurs droits fondamentaux à l’égard du traitement de données personnelles.

A cet égard, la vocation de l’AFAPDP est de favoriser l’adoption, dans les ordres juridiques francophones, de dispositions assurant de manière effective et efficace le droit des personnes à la protection des données personnelles. L’AFAPDP entend ainsi contribuer à la garantie des droits fondamentaux des personnes, qui favorise un espace numérique francophone basé sur la confiance, propice au développement économique.

Au sein de cet espace, les autorités de protection des données personnelles sont de véritables vigies. Afin d’aider au mieux ses membres à remplir leurs missions, l’AFAPDP met ses moyens à leur service. Ainsi, elle organise des formations qui permettent de renforcer les capacités et la coopération des autorités. Elle contribue également à faire entendre la voix francophone sur la scène internationale : en favorisant l’émergence de thématiques identifiées par ses membres,  en soutenant les participations francophones aux évènements internationaux,  en veillant au respect de la diversité linguistique au sein de ces évènements et en contribuant à l’adoption d’un cadre juridique universel de protection des données.

Aujourd’hui, l’AFAPDP souhaite poursuivre sa dynamique de développement et renforcer son réseau. Il nous semble important que les pays de l’espace francophone qui ne sont pas encore dotés d’une loi de protection des données personnelles entament un tel processus. Nous sommes prêts à apporter notre soutien aux initiatives des autorités ou de la société civile en ce sens, en particulier en accompagnant les autorités en cours d’installation et récemment installées. Enfin, nous appelons toutes les autorités francophones non-membres à nous rejoindre, pour promouvoir une vision de la protection des données personnelles centrée sur la personne.

Jean-Philippe Walter

Jean-Philippe Walter

Président