20/09/2013

 

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a organisé un atelier de sensibilisation des réseaux institutionnels sur les droits de l’enfant mercredi 18 septembre 2013 à Paris. Le thème général de l’atelier « Protéger l’enfant des violences et défaillances institutionnelles » s’est décliné en deux tables rondes:

  • le mineur face à la privation de liberté et aux évolutions du droit;
  • l’enfant face aux dangers des écrans: du droit à la pratique.

 

L’AFAPDP a participé à la deuxième table ronde pendant laquelle deux représentants des autorités de protection des données personnelles sont intervenus. Mme Drudeisha Madhub, Commissaire à la protection des données de l’île Maurice, a présenté les actions mises en place par son commissariat pour la sensibilisation des jeunes scolarisés aux usages de l’internent et des réseaux sociaux.

 

Mme Carina Chatain-Marcel, Responsable de l’éducation au numérique à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) en France, a présenté les enjeux de l’éducation au numérique, les actions pédagogiques mises en œuvre pour sensibiliser les jeunes, les enseignants, les chefs d’établissement aux nouveaux usages du numérique. La CNIL souhaite que l’éducation au numérique fasse l’objet d’une grande mobilisation nationale en 2014. Elle a reçu pour cela le soutien de l’OIF.

 

M. Bienvenu Paré, Secrétaire général de la Commission de l’informatique et des libertés du Burkina Faso (vice-présidence de l’AFAPDP), et Mme Floriane Leclercq, Chargée de mission à l’AFAPDP, ont également participé à l’atelier et pris note des expériences des autres réseaux (notamment le REFRAM et l’AOMF) pour la protection des enfants face aux dangers des écrans. Des initiatives communes, soutenues par l’OIF, pourraient voir le jour dans les prochains mois.

 

Mme Claire Brisset, experte de l’OIF et ancienne Défenseure des enfants en France, a présenté les grandes conclusions de cette journée de travail. En quelques mots:

  •  l’importance de faire coïncider les droits de l’enfant et les réalités : renforcer l’effectivité des droits;
  • la nécessite pour les acteurs (institutionnels, associatifs) d’adopter des stratégies nationales déterminées et inscrites dans la durée;
  • la nécessité de continuer à échanger les expériences et adopter de façon systématique une approche pluridisciplinaire (associer tous les acteurs);
  • remercier et encourager l’OIF à poursuivre la collaboration avec les réseaux francophones et à soutenir les projets à venir en 2014.

 

L’OIF a rappelé son engagement pour la protection des enfants, notamment à travers le soutien au Groupe de travail sur les droits de l’enfant, dont la mission est de coordonner les actions des acteurs francophones dans ce domaine. Elle a invité les réseaux à proposer des projets qui seront étudiés lors des prochaines journées des réseaux institutionnels en mai 2014.

 

Rencontre des réseaux institutionnels à l’OIF autour des droits de l’enfant et des dangers des écrans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.