Editorial de juin 2013 par Jean CHARTIER

25/06/2013

 

jean-chartierJean CHARTIER, Président de la Commission d’accès à l’information au Québec, Président de l’Association francophone des autorités de protection des données personnelles

 

On ne compte pas les « affaires » relatives à la protection des données personnelles impliquant les gouvernements et/ou les grandes (ou moins grandes) entreprises. Depuis plusieurs années, on observe un bouillonnement international autour de la protection des données : entre ceux qui donnent, possèdent, exploitent les données personnelles. Qui est qui ? Qui est responsable de quoi ? Qui consent à quoi ? Enfin, quelle place entre ces échanges de données pour les autorités de protection des données personnelles ?

 

Des pistes pour le renforcement de la coopération internationale

 

Etant donné la complexité du monde des données personnelles, immatériel, sans frontière, dépourvu de règles internationales, sous la pression légitime des entreprises qui veulent accéder aux données, et des citoyens qui ne veulent pas être constamment tracés, les autorités de protection des données personnelles doivent se renforcer, en interne et au niveau international, pour affirmer leur place de régulateur. Les réseaux d’autorités s’attachent actuellement à mettre en place des mécanismes de coopération internationale pour faire face à la complexité du monde et améliorer l’application des lois de protection des données personnelles. Ce thème sera au cœur des discussions lors des rencontres sur la protection des données personnelles au second semestre 2013 (notamment à Varsovie pour la Conférence internationale, Carthagène des Indes pour le REDIPD et Marrakech pour l’AFAPDP).

 

Accent sur la communication pour l’AFAPDP

 

Comme toutes les associations, il est indispensable à l’AFAPDP d’avoir une présence active sur la toile, où se trouve ses membres et ses partenaires (site internet, Twitter, LinkedIn, …). L’AFAPDP a surtout une information inédite à diffuser, celle des jeunes autorités de protection des données personnelles. Cette information peut servir la mission de l’AFAPDP : promouvoir le droit à la protection des données personnelles, constituer un réseau d’expertise et valoriser les actions et initiatives des autorités membres de l’AFAPDP. Finalement, montrer que les pays et gouvernements francophones africains, canadiens et européens ont adopté les standards internationaux du droit et des pratiques de la protection des données personnelles et que la coopération des autorités francophones, elle aussi, est activée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *